Hommages

Le maître du vent s’est envolé, Marcel Hubert n’est plus

Nous connaissions tous ses problèmes de santé et nous n’ignorions pas qu’à moyen terme, ceux-ci l’entraineraient inéluctablement vers une issue fatale. Marcel Hubert a rendu son dernier souffle ce samedi 5 mars à l’hôpital de Dieppe, il avait 92 ans.

Il sera inhumé à Beaumont en Argonne dans les Ardennes et pour permettre à ses anciens collègues dieppois de lui rendre un ultime hommage, une cérémonie civile aura lieu à la Maison Funéraire des PFG de Dieppe le jeudi 10 mars à 14h30.

Ni fleurs, ni plaques ne sont souhaitées mais des dons seront collectés pour la recherche contre la maladie d’Alzheimer (en espèces ou par chèques libellés à l’ordre du Trésor Public).

Après ce moment de recueillement, la famille recevra ses proches, ainsi que les amis du disparu, à partir de 15h30 à l’hôtel Mercure de Dieppe, pour une collation.

Nota : L’accès à la Maison Funéraire se situe à l’extrémité de la rue Jean Ribault (côté gare) et nous attirons votre attention sur les difficultés de stationnement à proximité.

Les Anciens d’Alpine

(suite…)

08 Mar 2016

L’effectif du peloton continue de fondre…

Un autre des pionniers de l’aventure Alpine vient de prendre l’échappatoire, Daniel Maréchal a été foudroyé par une hémorragie interne imprévisible.

Entré à 18 ans dans le secteur carrosserie des « Etablissements RDL », il va y acquérir les rudiments du métier de plasturgiste sous la coupe de Roger Prieur. Sa carrière sera exemplaire puisqu’il gravira progressivement tous les échelons dans le domaine de la carrosserie automobile, pour terminer sa carrière comme responsable de fabrication à l’usine Alpine. (suite…)

21 Août 2015

Roger Prieur, le ‟Maître carrossier” d’Alpine

Roger Prieur et Jean Rédélé étaient cousins germains mais ils ont passé une bonne partie de leur jeunesse ensemble car les circonstances de la vie ont fait que Madame Rédélé a été amenée à recueillir la fratrie Prieur…

Les deux hommes se connaissaient donc très bien et Jean appréciait les qualités de son cousin : intelligent, imaginatif, astucieux… Si bien que, lorsque celui qui allait devenir plus tard ‟Monsieur Alpine” décida de développer et de produire lui-même la voiture de sport qu’il avait en tête, c’est tout naturellement vers son cousin Roger qu’il s’est tourné pour lui proposer de l’aider à relever ce défi. Et ce dernier a immédiatement tout lâché pour se lancer dans l’aventure !

(suite…)

02 Fév 2015

Les géants aussi finissent par disparaître, François GUITER nous a quittés…

L’univers de la course automobile perd l’un de ses colosses.

Les témoignages se multiplient et ils sont tous unanimes : François Guiter était un homme d’exception. Il a été déterminant pour asseoir le renouveau de la compétition automobile en France, initiée par Renault et Alpine au début des années 60, et la propulser ensuite vers les plus hauts sommets.

C’est lui qui a ouvert la porte de la F1 à toute une génération de jeunes pilotes français et c’est sous son influence  “sonnante et trébuchante” que Renault a donné le feu vert à ses motoristes de Viry Chatillon pour entreprendre l’étude du fameux V6 2L dont les versions successives permettront d’abord à Alpine d’inscrire son nom au palmarès du Mans, puis à Renault de s’illustrer en introduisant victorieusement le turbo en F1. (suite…)

17 Nov 2014

Hommage à Jean Grosset

Jean Grosset : le premier de tous…

 


Embauché à la concession Renault de Dieppe à l’âge de 17 ans, fraîchement pourvu d’un diplôme de tourneur-ajusteur obtenu à « l’Émulation Dieppoise » toute proche, Jean GROSSET va entrer de plein pied dans la saga Alpine avant même qu’elle n’en prenne le nom. En effet, nous ne sommes alors qu’en 1952 et Jean REDELE ne rêve pas encore de devenir constructeur automobile. Il s’illustre brillamment en compétition sur 4 CV Renault et le Chef d’Atelier des Grands Garages de Normandie va confier la préparation des autos du patron à cette nouvelle recrue. (suite…)

17 Juil 2012