Bernard Pierangeli nous a quittés


Bernard Pierangeli nous a quittés ce matin 26 décembre 2017, il avait 86 ans.

Depuis plusieurs années, il était atteint par ce genre de maladie qui vous rend tous les jours un peu plus dépendant des autres… Mais son attention, son regard étaient toujours aussi vifs, comme j’ai pu encore le constater lors de ma dernière visite il y a 8 jours exactement.
Bernard était un passionné ; pas le genre démonstratif, exubérant mais habité par une passion brûlante qui vous porte sur les projets les plus exigeants.
Il avait dans ses gênes l’abnégation du corse de la montagne, il en était fier à juste titre puisque sa famille est apparentée aux Bonaparte.
Attiré depuis son enfance par l’automobile, à 22 ans, il entre modestement chez SIMCA en 1953 et, sans formation particulière, il en sortira fin 1967, cadre supérieur apprécié, après y avoir fait un peu tous les métiers. Et, c’est pour Jean Rédélé et Alpine qu’il quittera SIMCA, avec la complicité de Philippe Lamirault, le directeur commercial de Renault.

C’est en effet pour reprendre mes activités commerciales qu’il a été recruté par Jean Rédélé, afin que je puisse me consacrer entièrement à la compétition, pour l’ensemble du groupe Renault. La passation de pouvoir se fera en un quart d’heure, dans mon bureau d’Epinay-sur-Seine, un petit matin de février 1968, alors que j’étais déjà en retard pour (suite…)

28 Déc 2017

L’AAA vous présente ses meilleurs vœux…

23 Déc 2017

Une Alpine A110 Europa Cup !

Voila qui rappellera quelques bons souvenirs à certains : Alpine renoue avec la formule Europa Cup qui permettait à la GTA Turbo de « chauffer » le public en ouverture des Grands Prix de F1 dans les années 85.

Les adaptations nécessaires pour permettre à l’A110 « Première Edition » de participer ces épreuves monotypes sur circuits ont été confiées à Philippe Sinault et c’est également Signatech qui aura en charge la gestion complète du championnat A110 Europa Cup.

L’annonce de ce programme et la présentation de l’auto se sont déroulés (suite…)

27 Oct 2017

Roger de Lageneste, un authentique gentleman driver

Avec la disparition de Roger de Lageneste se tourne l’une des dernières pages d’une époque définitivement révolue.

Après avoir fait ses premières armes en rallye et dans des épreuves de longue haleine de type Mille Miglia ou Liège-Rome-Liège, il épingle un titre de champion de France des rallyes à son palmarès en 1960. Il courait alors sur Alfa Roméo mais les relations amicales nouées à cette époque avec Jacques Cheinisse vont lui permettre de frapper à la porte d’Alpine en 1964 et Jean Rédélé, confiant dans ses aptitudes pour les épreuves d’endurance, lui propose d’entrée de jeu un volant pour les 24h du Mans. Et ce coup d’essai va s’avérer gagnant puisqu’il remportera le classement à l’indice énergétique, associé à (suite…)

21 Oct 2017

« L’Export »

C’est ainsi que dans notre jargon maison des années 60 on nommait l’activité de fabrication sous licence Alpine à l’étranger et ce business était plutôt florissant… La participation du Team Signatech Alpine aux 6 heures de Mexico, le 3 septembre prochain, arrive à point nommé pour nous faire entrouvrir brièvement ce chapitre insolite de l’Histoire Alpine.

Jean Rédélé avait un sens inné des affaires et bien avant de mettre cette stratégie en œuvre, il avait déjà entrevu tous les avantages qu’une démultiplication de sa production à l’étranger pourrait présenter le jour où il concrétiserait son rêve de devenir constructeur.

Il a d’ailleurs tenté une première expérience dès 1954, un an avant d’avoir créé la « Société des Automobiles Alpine », en passant un accord avec Zark Reed, un homme d’affaires américain qui envisageait de produire la « Rédélé Spéciale » The marquis outre Atlantique. L’opération fut un flop mais par un incroyable concours de circonstances, le prototype qui devait servir de support à ce projet fut retrouvé intact aux USA voici quelques années et il figure désormais en bonne place dans la collection personnelle de (suite…)

01 Sep 2017