3e marche du podium pour l’Equipe Signatech Alpine aux 24h du Mans

Considérée à juste titre comme la course d’endurance la plus mythique au monde, les 24h du Mans ont été le théâtre d’une bataille somptueuse pour le podium dans la catégorie reine des LMP1. Le suspense est resté intense tout au long du week-end, au gré des faits de course et des changements météo…

Pour le Team Signatech Alpine, tout avait plutôt bien commencé dès la journée test du 1er juin avec le meilleur temps au tour réalisé le matin et le troisième l’après-midi ; de quoi se mettre en confiance pour les épreuves qualificatives des mercredi 11 et jeudi 12.

L’Alpine A450B (B en clin d’œil à l’A442B victorieuse en 1978 et pour rappeler qu’elle dispose d’un kit aéro spécifique pour les 24h du Mans), s’élance alors pour les épreuves qualificatives. Nos jeunes pilotes signent le second temps des LMP2 lors de la première séance, à seulement 0,647″ du leader. Lors de la seconde séance, Nelson Panciatici place l’auto en troisième position, derrière les écuries Thiriet by TDS Racing et Murphy Prototypes. Puis vint la troisième et dernière séance avec un chrono qualifiant l’Alpine n°36 en cinquième position dans sa catégorie.

Samedi 14 juin à 15h, sous un soleil de plomb, l’A450B s’élance donc à la cinquième place des LMP2. Vers 16h30 changement d’ambiance, il pleut a grosses gouttes, les Hunaudières ressemblent à une patinoire, ce qui a provoque de nombreux accidents chez d’autres concurrents. L’Alpine va remonter progressivement jusqu’à la seconde place des LMP2 et ensuite elle conservera brillamment cette position jusqu’au lever du jour.

Vers 9h30 la n°36 rentre aux stands et un problème de porte-moyeu avant gauche contraint l’équipe à sacrifier plusieurs minutes, situation qui va profiter aux autres écuries. L’Alpine se retrouve cinquième quand elle reprend la piste, puis bientôt quatrième, et enfin troisième dans la dernière heure de course, position qu’elle conservera jusqu’à l’arrivée.

Cette troisième place sur le podium en catégorie LMP2 est un résultat qu’il faut saluer car rappelons nous que lors des 24h du Mans 2013, l’Equipe Signatech Alpine n’avait terminé que neuvième des LMP2. Et puis, elle se classe septième au général, alors que l’an passé elle n’était que quatorzième, mais il faut remarquer que c’est le meilleur résultat obtenu par une Alpine, en dehors de l’édition 1978 où la marque dieppoise avait décroché la victoire. Notons enfin, à la rubrique des satisfactions, que c’est l’A450B n°36 qui a réalisé le meilleurs chrono des LMP2 pendant la course..

Espérons que ce beau résultat va apporter la confiance et la sérénité qui permettront à la voiture de pointe du Team Signatech de monter sur la plus haute marche du podium l’année prochaine … car nous voulons croire qu’Alpine alignera une seconde auto au départ de la prochaine édition !

 

Voici le communiqué officiel publié par Alpine :

  • En se battant aux avant-postes du départ à l’arrivée, l’équipe Signatech-Alpine termine à la troisième place des 24 Heures du Mans 2014 dans la catégorie LM P2.
  • Au classement général, l’Alpine A450b pilotée par Paul-Loup Chatin, Nelson Panciatici et Oliver Webb s’octroie le septième rang.
  • Ce succès sportif est complété par le Prix Jean Rondeau décerné à Paul-Loup Chatin.
  • Nelson Panciatici termine les 24 Heures du Mans avec le meilleur tour en course LM P2 en 3:37.787 lors du 326e des 355 tours

Bernard Ollivier, Directeur d’Alpine : « Quand on sait que mener une voiture au bout des 24 Heures du Mans est déjà une victoire, être sur le podium de sa catégorie et surtout septième du général montre la qualité de notre équipe. Exceptée la victoire historique de la Renault Alpine A442B de Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi lors de l’édition 1978, c’est le meilleur résultat d’une Alpine aux 24 Heures du Mans. Je tiens à souligner la qualité des pilotes, de l’équipe technique et de la stratégie mise en place. C’est une équipe faite pour gagner ! »

Philippe Sinault, Team Principal : « Quelle bagarre durant 24 heures ! Ce résultat est fantastique pour toute notre équipe. Je suis heureux de la dédier à ceux qui oeuvrent à nos côtés pour faire avancer de tels projets. L’an passé, nous avons célébré le retour d’Alpine au Mans. Cette fois, nous fêtons le retour d’Alpine sur le podium des 24 Heures ! Et, surtout, nous avons montré que nous étions capables de nous imposer. »

Paul-Loup Chatin : « Nous pouvons nous satisfaire de ce podium en LM P2 même si nous en voulions encore davantage. C’est la concrétisation d’un travail fabuleux réalisé par l’équipe. C’est Le Mans, c’est mythique ! Notre Alpine A450b était parmi les voitures les plus performantes. Je suis satisfait du rythme que j’ai pu imprimer. Je me suis vraiment senti à l’aise pour cette première participation. »

Nelson Panciatici : « C’est mon premier podium à l’arrivée des 24 Heures du Mans en trois participations. Nous avons montré que nous étions rapides durant toute la course. Durant mon dernier relais, j’ai eu le feu vert pour attaquer. Je me suis vraiment fait plaisir. J’ai pu me détacher de la pression des 24 Heures du Mans pour disputer une vraie course dans la course durant trois heures. Le résultat est une grande récompense pour toute l’équipe. Et je félicite également mes équipiers qui découvraient cette course. Nous nous sommes tous tirés vers le haut ! »

Oliver Webb : « C’est exceptionnel d’être sur le podium pour ma première participation aux 24 Heures du Mans. Ce fut une course très difficile avec de nombreux rebondissements. C’est vraiment la plus grande course du monde ! L’Alpine A450b fut d’une régularité totale du départ à l’arrivée. L’équipe s’est montrée très professionnelle. Monter sur le podium des 24 Heures du Mans est vraiment une belle façon de commencer une carrière en endurance ! »

Alpine sait recevoir et l’Alpine Hospitality fut « the place to be » pour suivre la course. Au programme : retransmission TV, liaison radio entre les stands et les pilotes, animation, bar pour se désaltérer et point de vue imprenable sur la piste au niveau de la chicane Dunlop.