Hommage à José Rosinski

Le premier Directeur sportif d’Alpine

 

José Rosinski nous a quittés le 3 juin 2011. C’était un gentleman dans la vie et il était passionné par le sport automobile ; rien d’étonnant donc à ce que sa route ait croisé très tôt celle de Jean Rédélé et que les deux hommes se soient immédiatement appréciés…
Après avoir obtenu un titre de vice-champion de France en Formule Junior, José Rosinski va participer activement à la création du magazine Sport-Auto en compagnie de son ami Gérard Crombac. Il y assure d’ailleurs la rédaction de la rubrique essais lorsque Jean Rédélé lui propose d’entrer à son service pour animer l’activité compétition d’Alpine. La définition de fonction de ce poste de « Directeur Sportif » est on ne peut plus vague mais le statut l’intéresse car il lui offre aussi la possibilité de piloter en course !
Et de fait, il n’aura pas à le regretter, car les offensives tous azimuts que mène Jean Rédélé en compétition, vont lui permettre d’aborder simultanément toutes les disciplines : rallye, monoplace, sport-prototype, course de côte… Et c’est ainsi que l’accumulation des points engrangés durant la saison 1963 va lui permettre de s’adjuger le titre de Champion de France des circuits. De plus, grâce à sa victoire cette même année dans le Rallye des Lions au volant d’une Berlinette A108 à moteur 998 cm3, son nom restera indissociable de la saga Alpine en rallye puisque c’est lui qui, le premier, aura fait monter la Berlinette sur la plus haute marche d’un podium !
Il arrêtera la compétition en 1967 sur une très belle victoire en classe 1300 aux 24h du Mans, associé à son ami Henri Grandsire sur un proto Alpine A210. Une brillante carrière de journaliste automobile allait alors s’ouvrir à lui, tant dans la presse écrite qu’à la télévision. L’élégance de ses propos reflétait parfaitement sa distinction naturelle et la finesse de ses analyses attestait de sa grande compétence technique.
Ses anciens mécanos se souviennent encore du ton toujours courtois avec lequel il s’adressait à eux et de son extrême minutie pour optimiser les réglages de son auto ou pour adapter le poste de conduite à sa morphologie longiligne. Fidèle supporter de toutes nos initiatives, il appréciait l’esprit de famille Alpine et l’ambiance chaleureuse de nos rassemblements. Comment admettre que désormais nous ne verrons plus cette élégante silhouette arpenter les manifestations automobiles…